Tickbox fait ouvertement la promotion du piratage

Flag of The Pirates on a wooden plankLe propriétaire de TickBox TV, un service de streaming qui fonctionne avec Kodi, est poursuivi pour des problèmes d’infraction de droits d’auteur par un groupe de studios Hollywood majeur incluant Amazon et Netflix.

Le vendeur de la box a précédemment prétendu que cela fonctionnait légalement, mais dans un autre entretien les compagnies de films réfutent cette affirmation.

La popularité grandissante du piratage des box de streaming a été le souci prioritaire de Hollywood depuis quelques années.

Pendant que les disques durs et les lecteurs de musique comme Kodi ne sont pas un problème, les vendeurs qui expédient les appareils avec des add-ons non-autorises les transforment en de machines de piratage complet.

Selon l’Alliance for Creativity and Entertainment (ACE), un partenariat anti-piratage comprenant les studios Hollywood, Netflix, Amazon, et plus de deux douzaine d’autres entreprises, Tickbox TV est l’un de ces mauvais acteurs.

L’année dernière, ACE a déposé une motion contre cette entreprise basée en Géorgie, qui vend des décodeurs numériques qui permettent les utilisateurs de regarder plusieurs types de médias en streaming. L’appareil Tickbox utilise le lecteur Kodi et vient avec les instructions sur comment ajouter plusieurs add-ons.

Selon ACE, ces appareils sont rien d’autre que des outils pirates, permettant aux acheteurs de regarder des contenus qui enfreignent la loi en streaming.

La coalition, de ce fait, a demandé à la cour the court une injonction permanente pour enlever tous les add-ons qui enfreignent la loi jusqu’aux appareils qui ont été vendus précédemment.

Tickbox a cependant maintenu son innocence. L’entreprise a informé la cour que sa box est un simple ordinateur comme un autre, ce qui est parfaitement légal.

Selon Tickbox, ils n’ont rien à voir avec les “Thèmes” qui sont en infraction que les utilisateurs peuvent sélectionner sur leur appareil. Ces thèmes mettent en avant plusieurs add-ons qui font le lien vers des contenus illégaux.

Cette explication ne s’associe pas bien avec les compagnies de films, qui ont soumis une réponse au tribunal la semaine dernière. Ils disent que Tickbox fausse délibérément leur propre rôle, comme ils sont ceux qui ont décidé de rendre ces thèmes accessibles via leurs box.

“TickBox réclame a tort que la présence de ces ‘Thèmes’ sur les appareils TickBox ‘n’ont rien à voir avec le Défenseur’,” dit la réponse d’ACE.

“Au contraire, TickBox choisit intentionnellement quels ‘Thèmes’ inclure sur son menu pour l’interface de TickBox TV ‘Sélectionnez votre Thème’, et TickBox évince automatiquement les mises à jour des logiciels à leurs clients’ qui ont des appareils TickBox TV.”

La compagnie de films dispute aussi le débat de Tickbox sur le fait qu’ils n’encouragent pas l’infraction de droits d’auteur car leur appareil est “simplement un petit ordinateur” qui a plusieurs fonctions légitimes.

Cette question de responsabilité n’est pas lie au fait que Tickbox sauvegarde tous les contenus d’infractions ou opère des streaming pirates via leurs serveurs, répliquent-ils. C’est au sujet de l’utilisation voulu et comment Tickbox fait la promotion de son produit.

“La faute de TickBox augmente base sur ses publicités et promotion de TickBox TV comme un outil qui est utilisé pour les infractions, et du design et incluant le logiciel sur l’appareil qui encourage l’accès vers les streams illégaux provenant de sources tiers.”

ACE note que, contrairement à ce que Tickbox dit, le cas actuel montre beaucoup de parallèles avec le précèdent cas majeur incluant Grokster et Fung (isoHunt).

Le site Internet isoHunt n’a pas de sauvegarde et c’est un matériel d’infraction, ni était-il crucial dans l’écosystème de la piraterie torrent.

Toutefois, c’était révocable car l’opérateur a de son plein gré facilitant les activités d’infraction en matière de droits d’auteur. C’est ce que Tickbox fait aussi, selon ACE.

“TickBox est en compétition avec des services légitimes en disant que les clients peuvent accéder au même contenu accessible chez les distributeurs légitimes COMPLETEMENT GRATUIT et que les clients vont cependant “trouver que vous n’aurez plus besoin de ces souscriptions.”

Les compagnies de films ont de ce fait demande au tribunal d’émettre l’injonction demande. Ils veulent que tous les appareils existants soient confisqués et Tickbox devrait, via une mise à jour, retire les add-ons illégaux des appareils déjà vendus.

Tickbox a débattu qu’il faudrait “hacker” les box des clients et effacer du contenu. ACE, cependant, dit que c’est une simple mise à jour et rien de différent de ce que la compagnie a fait dans le passé.

“L’injonction propose pourrait à peine proposer TickBox pour faire le bien sur ses efforts sans convictions et ineffectifs pour faire ce qu’il réclame d’avoir déjà fait : retirer Kodi construit avec des add-ons illégaux de TickBox TV,” écrit ACE.

“Comme démontré par les mises à jour répétés des logiciels personnels de TickBox, depuis la plainte du plaignant, TickBox a les moyens et la capacité de changer facilement et à distance quelles options les utilisateurs voient et peuvent accéder sur leur TickBox TV.”

Apres avoir entendu les arguments des deux côtés, c’est maintenant dans les mains de la cour fédérale de Californie de décider qui a raison.

Le cas en cours devrait laisser les empreintes d’un important précédent. Excluant Tickbox, ACE a aussi fait une complainte contre Dragon Box. Clairement, la coalition est déterminée pour faire ces supposes appareils pirate sortir du marché.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Saissez l'offre exclusive de 2 ans de NordVPN
Nord VPN
Nord VPN

Réduction de 66%

3.99 $ par mois
Share This