RapideTracker: fermeture immédiate après une dénonciation !

Décidément, les ennuis continuent pour les trackers privés francophones. Après la fermeture de BlueTigers et celle de Zone de Téléchargement, c’est au tour de RapideTracker de devoir fermer, après seulement 2 ans et demi d’activité.

Des fermetures en cascade qui ne semblent pas décourager les internautes amateurs de torrents, qui trouvent toujours un nouveau point de chute.

Cette fois, ce sont des dénonciations qui auraient précipité la chute de RapideTracker, d’après un message officiel posté sur le forum de la communauté par un des administrateurs.

RapideTracker: fermeture

Une suppression de la musique annonciatrice de plus graves ennuis ?

Cette fermeture soudaine n’était pas complètement inattendue pour les spécialistes du petit monde du torrent et du warez francophone.

Il y a en effet de cela quelques mois, toute la section musique avait été supprimée de RapideTracker par ses administrateurs.

Une tactique visant à échapper aux foudres de la puissante SACEM, qui rappelle celles du nouveau Zone de Téléchargement ou encore de Wawa City avant sa fermeture.

Une stratégie intéressante mais en général vouée à l’échec quand on sait que la SACEM poursuit également les sites de torrents ne proposant que des films et des séries TV en raison de l’utilisation de bandes sons qui sont également déposées auprès de cette société d’ayants droit de musique.

Une dénonciation à l’origine de la fin de RapideTracker ?

C’est il y a moins d’une semaine, le 26 février 2017, qu’un message en orange sur fond noir a annoncé la fin de RapideTracker pour le lendemain dans l’après midi.

Une fermeture annoncée à la dernière minute donc, en laissant à peine le temps aux utilisateurs de profiter un peu plus de leur tracker préféré ou de faire des sauvegardes de leurs fichiers torrents les plus importants.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’une dénonciation à la police entraîne la fin d’un tracker privé.

C’est même assez commun aux petits trackers, qui commence plutôt dans un groupe d’amis, et dans lesquels certains administrateurs ne prennent même pas la peine de cacher correctement leur identité. Une fois que le tracker devient plus populaire et attire l’attention de personnes mal intentionnées, il est déjà trop tard…

Pour éviter ce genre de désagréments, vous devriez toujours utiliser un VPN de bonne qualité comme par exemple Cyberghost, VyprVPN ou Hidemyass. Ainsi, votre identité est masquée, votre connexion chiffrée et votre anonymat garanti.

Nous espérons en savoir un peu plus sur les circonstances de cette fermeture dans les jours qui viennent, et vous tiendrons informés le plus vite possible. Cependant, il y a fort à parier que les administrateurs de Rapidetracker ont d’autres chats à fouetter en ce moment.

Pour éviter les problèmes en ligne sur les trackers, les sites de torrents, et les sites de téléchargement en général, maintenez toujours votre identité secrète. Ne donnez jamais des informations permettant de vous identifier ou des coordonnées personnelles à quiconque.

En plus de cela, nous vous conseillons de toujours connecter un réseau privé virtuel (VPN) lorsque vous naviguez sur internet.

Cela permet d’ajouter une couche supplémentaire entre le Web et vous, autre que celle du fournisseur d’accès à internet (FAI), qui connaît votre identité.

Lorsque vous êtes connectés à un VPN, une nouvelle adresse IP vous est attribuée et tout votre trafic internet passe par ce « tunnel chiffré » qui garantit votre anonymat et la sécurité de vos données personnelles.

C’est pourquoi vous ne devriez faire confiance qu’aux meilleurs services de VPN, qui proposent des protocoles sécurisés comme Open VPN et des clés de chiffrement en 128 et 256 bits.

Bénéficiez avec l'abonnement d'un an !

CV_no1_ye

6 mois gratuit

Économisez 79% 2.75€/mois

Share This
Retour haut de page