Un pirate Youtube traqué et identifié par la BREIN !

You Tube Web Site on Tablet PCLe groupe anti-piratage néerlandais BREIN continue de mettre sous pression les pirates qui partagent des contenus partout sur la toile, et notamment sur Youtube.

Pas plus tard que cette semaine, le groupe a forcé un pirate Youtube à arrêter ses activités, et prévenu les autres internautes tentés par l’aventure que les infractions répétées pourraient être punies d’amendes de plusieurs milliers d’euros.

De nos jours, le partage de contenu est plus dispersé et caché qu’il ne l’a jamais été depuis l’invention d’internet. Entre les sites de torrents du type The Pirate Bay, les services de streaming comme Popcorn Time, les plateformes de stockage de fichiers en ligne, les applications mobiles, les sites de liens…

Les lieux sur internet qui sont étiquetés comme du « piratage » par l’industrie hollywoodienne et le lobby des ayants droit ne manquent pas.

Cependant, le problème n’est pas restreint aux sites « illégaux et pirates » louches comme il en existe beaucoup sur le net. Sur énormément de plateformes ‘légales’ comme Youtube, de nombreux contenus qui enfreignent manifestement la législation sur le droit d’auteur et le copyright sont aussi disponibles.

Malgré le fait que Youtube ait mis en place un système d’authentification allant jusqu’à utiliser les empreintes digitales pour mettre en ligne du contenu, cela n'empêche pas le pirate Youtube motivé de mettre en ligne des films entiers sur la plateforme, comme vous vous en êtes certainement déjà rendu compte.

C’est aussi ce qu’a remarqué un ayant droit néerlandais particulièrement observateur il y a de cela quelques jours. Seulement voilà, au lieu d’engager des poursuites judiciaires « classiques », ce dernier a décidé de contacter le groupe anti-piratage local, BREIN.

BREIN identifie un pirate sans faire appel à la justice !

BREIN, qui a la réputation de s’attaquer aux pirates quelle que soit l’importance des infractions et quelle que soit leur taille, a choisi d’agir immédiatement.

Le groupe a alors réussi à traquer et à identifier le pirate Youtube qui était derrière le ‘compte anonyme’ qui promettait à ses abonnés de mettre en ligne un nouveau film piraté chaque semaine.

« BREIN a réussi à identifier l’inconnu mettant en ligne toutes ces copies pirates et l’a forcé à cesser toute activité enfreignant la législation sur le droit d’auteur et le copyright » écrit le groupe sur son site internet, en ajoutant que les personnes mettant en ligne du contenu illégalement sur Youtube pourraient être forcées à payer des amendes allant jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

« Le pirate Youtube moyen se doit de savoir qu’il est susceptible de recevoir de notre part une mise en demeure avec des pénalités à payer pour toute infraction commise par la suite, ainsi qu’une négociation à l’amiable avec notre organisation visant à établir un montant de dommages et intérêts proportionnel au préjudice subi par les ayants droit pour les mises en ligne passées. »

Dans notre cas, le pirate Youtube, seulement décrit par BREIN comme un « jeune homme », s’en est sorti sans avoir à payer d’amende ou de dommage et intérêts, mais le groupe anti-piratage précise que d’autres contrevenants pourraient bien ne pas être aussi chanceux.

 » Dans ce cas particulier, nous avons décidé de régler l’affaire sans que la personne ne doive payer des dommages et intérêts, mais tout sera très différent dans le cas d’une récidive éventuelle ou pour un récidiviste connu de notre organisation. » a déclaré Tim Kuik, le directeur et porte-parole de BREIN.

Bien que le groupe n’ait pas eu besoin dans ce cas précis de demander à YouTube de lui révéler l’identité et les informations personnelles du pirate YouTube, BREIN a précisé que le groupe était en capacité d’entreprendre la procédure légale pour se les faire remettre, si besoin.

Ils ont en effet déjà fait la même chose pour un pirate de e-books, les livres électroniques, qui proposait gratuitement des livres sur Google Play.

Ce n’est pas la première fois que BREIN cible un simple particulier mettant en ligne des contenus multimédia juste pour partager.

Plus tôt cette année, ils s’étaient en effet concentrés sur de simples uploaders sur KickassTorrents (KAT) et The Pirate Bay, allant jusqu’à faire arrêter un utilisateur de KAT aux Pays Bas !

Une personne utilisant le réseau Usenet pour partager et quelqu’un partageant de la musique via Facebook avaient aussi été condamnés à payer des milliers d’euros de dommages et intérêts suite aux efforts du groupe anti-piratage néerlandais.

Nous ne connaissons pas pour l’instant les circonstances exactes de l’affaire, et notamment la raison pour laquelle BREIN a laissé le pirate YouTube concerné s’en sortir sans avoir à payer ni amende ni dommages et intérêts.

Il est notamment possible que le pirate soit un mineur, ce qui pourrait expliquer cette issue. L’objectif majeur de BREIN, bien entendu, plus encore que de faire payer des amendes, est de faire comprendre aux pirates informatiques qu’ils ne sont en sécurité nul part et que l’organisation les traquera quoi qu’ils fassent.

Le VPN, arme favorite des internautes

Une question reste néanmoins en suspens. Comment BREIN a t-il pu identifier le pirate YouTube ? Il est probable que ce dernier n’ait pas pensé à utiliser un service de VPN de bonne qualité comme VyprVPN ou Hidemyass, par exemple.

En effet, ces deux services permettent de faire passer l’intégralité de sa connexion internet via un tunnel chiffré et sécurisé par des protocoles d’encryption allant jusqu’à 2048 bits ! Il est alors impossible pour qui que ce soit, qu’il s’agisse d’un hacker, un groupe comme BREIN, une institution comme Hadopi ou même un fournisseur d’accès à internet, de remonter jusqu’à la personne, si elle utilise un VPN.

Cela car absolument tout ce qu’elle fait passe via cette « boîte noire » qu’est le VPN, qui est d’autant plus protégé que les services mentionnés ci dessus, tout comme Nord VPN, ne conservent même pas eux mêmes les données de navigation de leurs utilisateurs (politique de « no log »).

Le pirate YouTube ne connaissait il pas cette possibilité technique ? A t-il simplement oublié de connecter son VPN ? Nous ne le saurons jamais, mais son histoire peut servir de leçon à tous ceux qui souhaitent préserver leur anonymat et la sécurité de leurs données personnelles lors de leur navigation en ligne. Utilisez toujours un VPN.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Saissez l'offre exclusive de 2 ans de NordVPN
Nord VPN
Nord VPN

Réduction de 66%

3.99 $ par mois
Share This