Offre légale en France en augmentation en 2018

Aujourd’hui tout le monde ou presque connait Hadopi, mais malheureusement c’est rarement pour de bonnes raisons.

Le gendarme du net à la française n’est pas vraiment efficace. Cependant, de plus en plus de français semblent se tourner vers l’ offre légale.

Hadopi, piratage, offre légale…

Pour faire simple, et pour ceux qui ne la connaissent pas, la Hadopi est l’institution française qui doit lutter contre le piratage. C’est-à-dire le téléchargement illégal d’oeuvres protégées.

De nombreux rapports ont démontré son inefficacité. D’autant plus inutile que la Hadopi s’est focalisée sur le piratage via le torrent. Autrement dit l’échange de données partagées.

Or le piratage actuellement ce n’est plus le torrent, l’échange de données en P2P, mais bien le streaming. Manière de pirater contre laquelle Hadopi ne peut rien faire…

En parallèle, la Hadopi promeut aussi l’ offre légale. Cependant si l’ offre légale semble bien être en augmentation en France, Hadopi n’aurait pas vraiment quelque chose à voir non plus dans ce changement de mode de consommation des produits culturels.

Plus d’adeptes de l’ offre légale et changement de cap pour Hadopi

Consciente de son inefficacité, la Hadopi a donc décidé de changer de cap désormais. Il s’agit pour le flic du net de s’en prendre logiquement aux site de streaming.

Une liste noire de ces derniers a donc été mise au point. Mais de toute évidence ce genre de mesure sera également tout aussi inefficace.

Les sites inscrits sur la liste pourront sans aucun doute et très rapidement changer d’adresse pour resté accessibles. Les utilisateurs quant à eux pourront utiliser un VPN comme Hide My Ass, Vypr VPN et Nord VPN pour contourner ces restrictions. Et ainsi, s’ils le souhaitent toujours accéder à leur contenu.

Mais en réalité, ce qui surprend, c’est que les français semblent se tourner de moins en moins vers le piratage !

En effet, d’après une récente étude du cabinet YE, on apprend que le nombre de pirates en France aurait diminué. Le nombre de pirates français aurait ainsi baissé de 8 % entre 2016 et 2017.

Les pirates dans l’Hexagone seraient ainsi passés de 11,6 à 10,6 millions en l’espace d’un an. L’étude montre aussi que le nombre de pirates sans abonnement à un service de vidéos à la demande aurait chuté de 30 %. Tandis que le nombre de pirates avec un abonnement avoisinerait les 50 %.

Et d’après les études faites sur le sujet, ce qui poussent un pirate avec une offre légale a continué de pirate se résume dans la plupart des cas à des souci de disponibilité !

Tous les contenus ne sont pas disponibles via une plateforme « légale ». Et c’est donc par dépit que le pirate reste pirate.

Car on apprend encore grâce à cette étude que les soit-disant pirates sont donc tout à fait disposés à payer un abonnement pour une offre légale. Encore faut-il que le dit abonnement offre un contenu généreux pour un abonnement raisonnable.

Donc encore une fois, plutôt que réellement promouvoir la création et le contenu, les autorité vont donc tâcher de sanctionner !

De son côté le géant de la VOD Netflix présente une augmentation de sa fréquentation de 20 % des internautes pirates.

Au final, l’idée peut se résumer simplement. Il suffit de donner à l’internaute ce qu’il veut comme il le veut, à des prix raisonnables !

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Saissez l'offre exclusive de 2 ans de NordVPN
Nord VPN
Nord VPN

Réduction de 66%

3.99 $ par mois
Share This