Le groupe 2lions-team réduit au silence par la justice !

Lady of justice, wooden & gold gavel and books on wooden table and wooden background

Lady of justice, wooden & gold gavel and books on wooden table and wooden backgroundLe groupe anti-piratage néerlandais BREIN a réussi à obtenir des injonctions ex-parte, c’est à dire des décisions de justice prises avant même d’entendre la défense des accusés, contre plusieurs membres du groupe de création de torrents 2lions-team.

Le trio sur le banc des accusés devra payer des dommages et intérêts s’élevant à près de 67 500 euros.

En plus de cela, les membres du groupe néerlandais 2lions-team ont également accepté de retirer des milliers de torrents qu’ils avaient mis à disposition des internautes sur des sites populaires comme The Pirate Bay, KickassTorrents et ExtraTorrent.

Le collectif néerlandais anti piratage BREIN a été très actif ces derniers temps, s’attaquant à plusieurs groupes de créateurs de torrents qui naviguent sur les principaux moteurs de recherche bit torrent.

Après les problèmes en justice de The Pirate Bay australien, c’est au tour des principaux créateurs de torrents en ligne des Pays Bas de devoir faire face à un collectif d’ayants droit bien décidé à leur faire payer leurs activités de partage de contenus.

Il y a un peu plus d’une semaine, le 21 mars, le groupe soutenu par les grandes majors de Hollywood a annoncé avoir remporté une nouvelle victoire, cette fois contre la 2lions-team.

BREIN a en effet obtenu contre eux des injonctions ex-parte, un type d’injonction juridique qui consiste à prendre une décision à effet immédiat, sans entendre la défense des accusés et sans devoir les notifier à l’avance de la décision les concernant.

Un type de décision commun dans les affaires de violence conjugale mais assez rare dans celles concernant des infractions relative à la législation sur le droit d’auteur.

L’injonction interdit notamment aux trois condamnés de violer à nouveau les droits d’auteur des membres de BREIN dans le futur, sous peine de devoir payer une amende de 2000 euros par jour en cas de récidive.

BREIN a également réussi à négocier à l’amiable 15 000 euros de dommages et intérêts avec 5 membres de la 2lions-team, dont les trois condamnés, pour un montant total de 67 500 euros dédommager le préjudice subi.

Il est vrai que la 2lions-team avait mis en ligne des milliers de torrent sur des sites de torrent bien connus comme The Pirate Bay, KickassTorrents ou encore ExtraTorrent.

Le groupe publiait des contenus divers et variés, principalement des films et des séries télévisées comme Le Revenant, Making a Murderer (le nouveau documentaire Netflix au succès grandissant) ou encore The Walking Dead, mais aussi des films et séries plus spécifiques destinés au public néerlandais.

La 2lionsteam était connue pour la qualité des fichiers mis en ligne, et il n’était bien souvent même pas nécessaire de passer leurs torrents à l’analyse antivirus avant de les ouvrir, c’est dire !

D’après BREIN, le groupe est responsable d’avoir mis en ligne des milliers de torrents, dont certains auraient été téléchargés plus de 470 000 fois !  Une grande partie d’entre eux ont été retirés des sites concernés, comme convenu dans l’accord passé entre les parties.

On pouvait effectivement voir aujourd’hui que plusieurs comptes liés à la « 2lionsteam » ainsi que leurs torrents avaient été supprimés de sites comme The Pirate Bay, ExtraTorrent et quelques autres.

Le site personnalisé du groupe n’est plus en ligne d’ailleurs non plus, et renvoie à la place vers un message de la BREIN, qui stipule : « Rendre disponible des contenus protégés par le droit d’auteur à l’aide de torrents constitue une reproduction et distribution illégale de contenus qui porte préjudice aux ayants droit légitimes qui sont affiliés à BREIN ».

Si l’on s’intéresse aux affaires récentes portées devant la justice par BREIN, il semblerait que le collectif ne souhaite pas forcément mener à la faillite les personnes mettant en ligne des torrents.

Apparemment, BREIN aurait pris en compte le niveau de ressources financières de 2Lions pour déterminer le montant des dommages et intérêts dû lors du règlement à l’amiable.

Cependant, pas plus tard que la semaine dernière, le groupe BREIN a été autorisé par la justice à surveiller les adresses IP des utilisateurs de systèmes de torrent à grande échelle, une nouveauté qui suggère que le collectif poursuivra aussi en justice les individus qui ne font que partager régulièrement du contenu piraté sur le net.

Une nouvelle qui ne devrait pas rassurer les nombreux internautes utilisateurs de torrents, dont une grande partie a déjà décidé de migrer vers des réseaux type Usenet ou d’utiliser un service de VPN pour protéger son adresse IP et son anonymat de la surveillance de masse menée par des groupes privés de type BREIN.

Bénéficiez avec l'abonnement d'un an !

CV_no1_ye

6 mois gratuit

Économisez 79% 2.75€/mois

Share This
Retour haut de page