Fullstream : Le créateur arrêté et emprisonné en France !

hands in jail

hands in jailLes autorités françaises ont arrêté un homme de 22 ans qui est présumé être le responsable de la plateforme de streaming Fullstream, disponible jusqu’ici à l’adresse Full-Stream.org.

Avec plus d’un million de visiteurs chaque mois sur le site, la plateforme était un des plus grands sites pirate du pays.

Le jeune homme aurait apparemment admis être à l’origine de la création du site et pourrait être condamné à une peine allant jusqu’à 5 ans de prison.

Créé en 2013, le site de streaming Fullstream a peu à peu fait son bonhomme de chemin jusqu’au sommet de la communauté française du piratage.

Avec une centaine de milliers de streams par jour et plus d’un million de visiteurs par mois, le site faisait partie des 150 sites internet les plus visités du pays.

Tout cela a changé depuis la semaine dernière, lorsqu’un responsable présumé du site a été arrêté par la police. D’après le procureur en charge de l’affaire à Aix-en-Provence, un homme de 22 ans aurait été à la suite de cela mis en prison.

Le suspect aurait apparemment admis avoir fondé le site il y a environ 3 ans et la justice prétend qu’il aurait profité financièrement de manière substantielle du site grâce aux revenus généré par la publicité.

Ces revenus auraient été gardé en dehors de la juridiction fiscale française, sur des comptes bancaires localisés à Hong Kong.

L’enquête sur Fullstream avait débuté en 2014 après que les autorités françaises aient reçu une plainte de la part de la SACEM, la société en charge de la défense des droits d’auteur ainsi que de l’ALPA (L’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle).

D’après le procureur toujours, l’enquête aurait déterminé que le site offrait des copies pirates de près de 2426 séries télévisées et 10 152 long métrages. La justice est toujours en train de chercher à déterminer combien d’argent l’administrateur du site a pu gagner.

Le procureur s’est dit très satisfait de l’efficacité de la coopération entre les autorités et les groupes de pression du secteur privé de l’industrie audiovisuelle, qui ont permis cette arrestation.

« Il s’agit de la première fois en France, dans le cadre juridique actuel, que la coopération entre les enquêteurs et les agents de la SACEM et de l’ALPA aboutit à l’arrestation d’un suspect ».

Un deuxième homme était également entendu à Grenoble la semaine dernière, mais il a été libéré après une simple interrogation.

Cependant, les autorités ont indiqué que d’autres personnes pourraient être mises en cause à un stade ultérieur de l’enquête.

Sur la page Facebook officielle, de nombreux internautes se lamentent de la perte de Fullstream. Au début, les domaines Full-Stream.org ainsi que Full-Stream.me étaient toujours accessibles et en ligne, mais ils ne le sont plus au moment où nous écrivons cet article.

L’administrateur du site devrait rester en prison pour une durée d’un minimum de 4 mois « en raison de son comportement et de ses déclarations lors de son passage au tribunal », et il encourt une peine de prison pouvant monter jusqu’à 5 ans.

Bénéficiez avec l'abonnement d'un an !

CV_no1_ye

6 mois gratuit

Économisez 79% 2.75€/mois

Share This
Retour haut de page