Devrais-je installer un antivirus sur mon ordinateur ?

Green button with antivirus word on the keyboard close-up in the design of information related to computer technology

La science informatique avait théorisé la possibilité d’un programme capable de s’auto-répliquer dès les années 1940, mais c’est seulement en 1971, que le premier virus, du nom de Creeper est créé.

Creeper ne causait aucun dégât quel qu’il soit, il se contentait seulement d’afficher un message pour les besoins de l’expérience.

Le second virus informatique jamais créé, Reaper, a ensuite été inventé avec pour seul objectif de détruire Creeper. D’une certaine manière, il s’agissait du premier antivirus !

Dans notre article, nous vous expliquons brièvement ce qu’est un virus informatique et leur histoire, avant de vous donner des conseils sur comment se protéger et se débarrasser des virus

Ce n’est qu’après 15 ans de virus expérimentaux et généralement inoffensifs que Brain est créé. A l’origine, Brain est censé traquer les copies pirates d’un programme de surveillance du rythme cardiaque inventé par deux frères pakistanais.

En 1986, il développent Brain pour éviter que la diffusion de copies pirates de leur premier logiciel. Malheureusement, la suite des évènements échappe rapidement à leur contrôle alors que les deux frères n’avaient pas de mauvaises intentions ! La preuve ? Ils avaient même inclu leurs noms, adresses et coordonnées téléphoniques dans le code du logiciel.

Le premier virus à se répandre sur Internet : Morris Worm

Seulement 2 ans plus tard, en novembre 1988, le premier virus se répand à travers le réseau Internet, encore tout jeune.

Son inventeur, Robert Tappan Morris, ne souhaitait faire aucun mal non plus. Il devient pourtant la première personne a être condamnée au nom du tout nouveau « Computer Fraud and Abuse Act » de 1986 aux Etats Unis.

Bien que le Morris Worm n’ait pas été conçu pour faire des dégâts, quelques erreurs de programmation lui permettent d’endommager plus de 6000 ordinateurs en seulement quelques heures, près de 10% de la taille totale de Internet à l’époque ! On estime que le ver (un type de virus), a causé entre 100 000 et 10 millions de dollars américains de dégâts.

L’ironie, c’est que nous connaissons l’ampleur et l’importance des dégâts notamment parce que le Morris Worm avait été créé pour estimer la taille du réseau Internet.

Le désastre du Morris Worm fut une véritable sonnette d’alarme pour beaucoup de personnes dans l’industrie informatique, et contribua à faire émerger le secteur alors balbutiant du logiciel antivirus.

John McAfee se lance en premier et crée l’entreprise qui le rendra célèbre en 1987, puis de nombreuses entreprises suivent rapidement. En 1988, Avira est fondé en Allemagne par Tjark Auerbach.

Plus tard la même année, ce sont Pavel Baudis et Eduard Kucera qui lancent avast! en République Tchèque. Quelques années plus tard, Norton Antivirus, un des meilleurs logiciels antivirus d’aujourd’hui, est créé en 1991 aux Etats Unis.

Green button with antivirus word on the keyboard close-up in the design of information related to computer technology

Comment les logiciels antivirus fonctionnent ils ?

Les programmes antivirus fonctionnent traditionnellement à l’aide d’une liste de tous les virus connus. Chaque fichier digital peut être identifié par ce que l’on appelle un « hash ». Chaque hash représente un seul virus unique.

Les hashs ne sont constitués que de quelques caractères, quelle que soit la longueur du fichier visé par le hash, et sont facilement calculables.

C’est pour cette raison qu’il est possible de stocker autant de hashs dans une base de données facilement téléchargeable.

L’approche dite du hash marchait particulièrement bien lorsqu’il n’existait qu’un nombre limité de virus informatiques. AV-Test, un programme de maintenance de ce type de bases de données particulièrement populaire, recensait un peu plus de 28 000 virus en 1994.

En 1999, seulement cinq ans plus tard, ce nombre était proche de 100 000. Malgré des débuts assez lents, le nombre de virus a ensuite rapidement commencé à croître, de manière exponentielle.

En 2014, il existait 37 millions de hashs pour virus, et 64 millions seulement un an plus tard. Ce qui représente une croissance de 70 000 nouveaux virus par jour en moyenne.

Les virus sont devenus bien souvent polymorphes, ce qui signifie qu’ils se sont transformés en programmes qui imitent des organismes biologiques, en quelque sorte.

En effet, ils mutent un peu à chaque fois qu’ils se dupliquent. Alors que la fonction principale du virus est conservée, il ne peut plus être identifié par son hash originel.

A cause de ces mutations, les logiciels antivirus modernes doivent aussi surveiller le comportement de tous les logiciels présents sur un ordinateur.

Malheureusement, il devient de plus en plus difficile de faire la différence entre le comportement d’une application légitime et celui d’une application indésirable, car aucune sorte de programmation n’est spécifique aux virus informatiques.

C’est pour cela que les antivirus ont souvent tendance à détecter des faux positifs, c’est à dire qu’ils vous envoient des alertes concernant des programmes parfaitement ordinaires.

Le problème de ces « faux positifs », c’est qu’ils peuvent rapidement mener un utilisateur peu attentif à approuver des virus dans son PC, alors que ceux ci avaient été détectés par l’antivirus, un petit peu à la manière de quelqu’un qui crie sans cesse au loup pour rien et n’est plus écouté.

Autoriser un programme est devenu l’exception et non plus la règle

Autrefois, dans le vieux modèle de sécurité informatique, la règle était de tout autoriser, sauf exceptions définies par l’utilisateur.

De nos jours, les systèmes d’exploitation et les navigateurs internet sont développés avec la menace des virus informatiques polymorphes en tête. La règle de base est de tout bloquer, sauf autorisation expresse de l’administrateur du système, c’est à dire vous.

Les menaces comme les virus et les tentatives de piratage sont devenus si nombreuses que même des dictionnaires de lutte contre les virus contenant des millions et des millions d’entrées sont susceptibles de ne pas détecter une intrusion, et les virus évoluent si vite qu’il est difficile d’en garder une liste à jour.

Shot of a young designer working at her computer in an officehttp://195.154.178.81/DATA/i_collage/pi/shoots/805675.jpg

Les meilleurs manières de protéger son ordinateur

Un système d’exploitation qui est sauvegardé régulièrement ailleurs que sur votre ordinateur, et que vous mettez à jour systématiquement, est la meilleure façon de se protéger des virus informatiques.

Gardez votre système d’exploitation à jour

Toutes les menaces pour votre ordinateur tenteront d’exploiter des failles ou des bugs de votre système d’exploitation. Certains peuvent tout simplement permettre de détruire votre smartphone par exemple, comme cette faille gravissime de Android ! Les bugs ne sont pas rares, mais les développeurs sortent en général des patchs permettant de les corriger avant qu’ils ne représentent une source majeure d’insécurité.

Il est important que vous mettiez régulièrement votre ordinateur, votre smartphone, ainsi que tous les programmes et applications que vous utilisez, à jour. C’est parfois répétitif et ennuyant, mais il s’agit de la meilleure des manières de vous protéger contre les logiciels malveillants.

Faites des copies régulières de vos fichiers

Même si vous gardez votre PC à jour, il reste toujours une petite chance que vous soyez infectés par un virus. Chaque jour, de nouvelles menaces apparaissent, et doivent être découvertes puis analysées avant de pouvoir être combattues par les logiciels antivirus. Il est peu probable que votre logiciel antivirus puisse vous protéger contre un logiciel malveillant qui vient tout juste d’apparaître.

Faites régulièrement des sauvegardes et des copies de tous vos fichiers et de tout ce que vous possédez sur support informatique. Idéalement, gardez les sur un disque dur externe que vous débranchez après l’avoir mis à jour.

De cette manière, vous serez prêt à reformater pour recommencer comme avant si jamais vous êtes infecté par un virus. Réinstaller son système d’exploitation est souvent la seule méthode qui garantit de se débarrasser définitivement d’un virus.

logiciel antivirus

Utiliser un bon logiciel antivirus n’est pas optionnel ! 

Un logiciel antivirus de qualité ne peut pas faire de mal à votre PC, alors achetez en un. Il ne sert à rien non plus d’en utiliser deux en même temps, car ils pourraient interagir et cela pourrait créer des failles de sécurité.

Utiliser un antivirus à jour permet aussi de protéger les ordinateurs plus vieux ou non à jour autour de vous. En effet, vous pourriez sans vous en rendre compte aider à se répandre des fichiers corrompus par des virus, même si ces derniers ne peuvent pas infecter votre ordinateur.

Un logiciel comme Norton peut aussi vous aider à détecter des vieux virus enfouis dans vos fichiers systèmes ou dans vos sauvegardes.

Même si ils sont trop vieux pour causer des dommages à votre ordinateur, vous n’en voulez probablement pas sur votre système.

Bénéficiez avec l'abonnement d'un an !

CV_no1_ye

6 mois gratuit

Économisez 79% 2.75€/mois

Share This
Retour haut de page