Hadopi : chiffres de la riposte graduée

Depuis quelques temps, la Hadopi diffuse les données en gros de cette riposte graduée sur son site web.

C’est une évolution qui va faciliter les réutilisations : comparaisons, graphiques, édition de nouvelles statistiques, entre autres.

Hadopi : un vrai casse tête chinois

Voilà quelques années que la Hadopi en relation avec la diffusion des contenus et de la protection des droits sur Internet détaille, d’une certaine manière régulière, la quantité d’abonnés avertis grace a lui tout de suite après des téléchargements illégaux.

Le souci est que tout le temps, la Haute Autorité publie quelques informations en utilisant des tableaux et des graphiques complètement inexploitables… Et en plus, il s’agit d’images qui sont visiblement tirées à partir d’un type de tableur.

Le résultat est qu’il n’est pas possible d’effectuer des comparaisons personnelles.

L’unique solution consisterait éventuellement à refaire un à un, dans un tableur différent, tous ces chiffres… C’est un travail de fourmi qui va nécessiter encore plus de patience qu’il faut pour la riposte graduée qui a fêté ses 7 ans quelques mois de cela. Les derniers chiffres qui ont été publiés ne correspondaient plus à ceux du début.

Outils récents de transparence proposés par la loi cybernétique

Pour donner l’opportunité à la société civile d’avoir des informations réutilisables, on a alors fait une demande à la Rue du Texel pour mettre sur Internet les données en gros de cette riposte graduée.

Tout cela, sur l’unique fondement des dispositions nouvelles introduites par cette loi Numérique. En fait, le texte énoncé par Axelle Lemaire offre l’occasion de :

Faire la requête de la publication d’un papier administratif Via le 4° de l’article L311-9 provenant du Code des relations qui est entre le public ain l’administration. Pour vous proteger sur le net, utilisez des VPN comme Hide My Ass, Vypr VPN ou Nord VPN.

D’avoir les données au sein d’un standard ouvert, facilement réutilisable aussi bien qu’exploitable par le système de traitement qui est automatisé. Cela reste conforme aux principes de l’Open Data par rapport a l’article L300-4 provenant du CRPA.

3 semaines suivant cette demande de la CADA, la Haute autorité nous a fait parvenir un fichier CSV qui reprend la totalité des chiffres au sujet de cette riposte graduée par mail, commencant par octobre 2010.

Dans ce document sont détaillés, tous les mois : la quantité de premières ainsi que secondes recommandations, et la totalité de dossiers qui sont envoyés au Parquet.

« Vu que ce n’est pas une production qui est interne, on a malheureusement pas l’opportunité de vous présenter tous les mois les suites judiciaires. On a toutefois indiqué la Hadopi. Ces nombres ont alors été intégrés en cumulé à partir du 30 novembre 2017.

« Ce document est consultable sur le site de la Hadopi. Il suffit de consulter la page Open Data. Il sera très vite publié sur le site Internet data.gouv.fr promet la Rue du Texel.

Nous espérons que ce grand pas en avant sera succède de constantes mises à jour du tableur, à même d’offrir la possibilité de la mise en avant de certains autres évolutions comme celles qui sont exposées dans chaque rapport d’activité de la Haute autorite.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Voici le meilleur VPN de l'année 2018

  • P2P autorisé
  • Bitcoins acceptés
  • Politique d'absence de journaux
  • Onion over VPN

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Meilleur VPN 2017
Share This