VPN : les FAI mis en prison pendant 5 ans

male cuffed hands over dirty white table lit through the cell bars with harsh lightVPN : les FAI mis en prison pendant 5 ans pour avoir contribué à des violations de la grande muraille

Un homme en Chine a été emprisonné pour une période inévitable de 5 ans et demie pour avoir vendu un service de VPN sans licence appropriée du gouvernement.

L’homme, de la région autonome de Guangxi, devait aussi payer une amende qui équivaut à US$76,000 pour avoir procurer des logiciels et des équipements qui servent à contourner la Grande Muraille de Chine.

L’emprise du gouvernement Chinois sur le pouvoir correspond par sa détermination à contrôler l’accès aux informations. A cet effet, il semble vouloir contrôler ce que les gens en Chine peuvent voir sur le net, toutefois en limitant les effets des influences externes sur la société.

Le gouvernement essaie d’atteindre ses buts en utilisant le tant appelé la Grande Muraille, un système complexe qui donne l’accès à des ressources étrangères pendant que l’accès n’est pas autorisé aux autres.

Cependant, les citoyens technologiquement avancés sont capables de contourner la censure de cet état en utilisant des techniques de contournement incluant les réseaux privés virtuels (VPN).

Pendant qu’un grand nombre de personnes utilisent de tels services, en janvier 2017 le gouvernement a donné sa meilleure indication déjà qu’il allait commencer à obliger les gens à offrir des outils pour contourner la Grande Muraille.

Opérant un tel service sans licence de business de communications correspondante constitue une offense, a dit le gouvernement. Maintenant, nous avons un avant-gout du niveau de sérieux du gouvernement à ce sujet.

Selon une annonce de Procuratorate Daily en Chine, Wu Xiangyang, un résident de la région autonome de Guangxi, a tout juste été emprisonné pour 5 ans et demi et devait payer une amende de 500,000 yuan ($75,920) pour avoir bâti et vendu l’accès à des VPN sans licence appropriée.

C’est présumé que entre 2013 et juin 2017, Wu Xiangyang a vendu des accès de serveurs VPN server au public son propre site web, FangouVPN / Where Dog VPN, et Taobao, un site de shopping chinois en ligne similaire à eBay and Amazon.

Si vous voulez bien vous protéger sur Internet, utilisez des services de VPN comme Nord VPN, Vypr VPN ou Hide My Ass.

Les comptes des membres procure par cet homme ont permis aux clients de surfer sur des sites étrangers, sans pour autant être piégé par la Grande Muraille de Chine.

Il a aussi vendu des routers de matériel informatique qui sont venus préconfigurés pour la lecture et pour utiliser les services de VPN, donnant l’accès à un Internet plus vaste, contrairement aux souhaits des autorités chinoise.

Les procureurs disent que les business de VPN illégaux ont eu des revenues de 792,638 yuan (US$120,377) et des profits d’à peu près 500,000 yuan ($75,935).

La SCMP rapporte que l’entreprise a précédemment prétendu sur Twitter qu’elle a 8,000 étrangers et 5,000 business qui utilisent ses services pour accéder à des sites Internet bloqués.

C’est au moins la 2eme grande sentence donne à un ressortissant Chinois pour avoir donné l’accès à des VPN.

Un peu plus tôt en Septembre, il a été révélé que Deng Jiewei, une personne de 26 ans venant de la ville de Dongguan dans la province de Guangdong, a été emprisonnée pendant 9 mois après avoir offert un service similaire au public pendant la durée d’un an.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Voici le meilleur VPN de l'année 2018

  • P2P autorisé
  • Bitcoins acceptés
  • Politique d'absence de journaux
  • Onion over VPN

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Meilleur VPN 2017
×

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies

Share This